Produit
6 min

Comment décrocher un job de Product Owner/Product Manager quand on n’a pas d’expérience ?

Comment décrocher un job de Product Owner/Product Manager quand on n’a pas d’expérience ?

Décrocher son premier job de Product Owner / Product Manager quand on n'a pas d'expérience peut sembler un défi insurmontable. Heureusement, impossible n'est pas Lion... Découvrez les meilleurs conseils de notre expert Product pour 1) chercher et 2) trouver le job qui vous corresponde dans le Product.

Cet article est un résumé d'un Lion Lunch en compagnie de Dhia Eddine Bouali, senior Product Manager chez Glady. Fort d'une expérience de plus de 10 ans dans le produit, il nous partage sa vision du métier - ses meilleurs conseils pour réussir son entretien et décrocher son premier poste de Product Manager ! 🤩

Si vous cherchez une mise à niveau complète pour votre premier rôle Product, Join Lion propose une formation en 22 heures construites par des PM/PO des meilleures entreprises tech pour que vous preniez en mains l'essentiel du métier.

👉 Replay du webinar :

Décrocher un job de Product Manager, étape 1 : comprendre le métier

Tout d'abord, qui est Dhia ? 

Peux-tu te présenter ?
"Je suis senior PM chez Glady, j’ai un peu plus de 10 d’expérience dans le domaine. J’ai commencé en tant que PM en 2011 à l’époque où il n’y avait pas de ressources dans le domaine en français, je m’auto-formais à partir de ressources américaines."

Comment es-tu arrivé dans le produit ?

"J’ai eu mon premier poste de PM via une annonce directe sur linkedin - à ce sujet, n'hésitez pas à utiliser LinkedIn pour candidater aux postes qui vous intéressent. Comme j’avais une expérience sur la partie mobile ça a matché directement."

Quel est ton profil, comment ton métier a évolué ?
"J’ai un background tech, en développement mobile. Cela aide mais ce n’est pas une condition sine qua non, car on apprend beaucoup de choses sur le terrain et que ce métier repose beaucoup sur les soft skills. Mon background m’a beaucoup aidé au début, pour comprendre les besoins utilisateurs, faire des spectres possibles, utilisables au quotidien. Mais on a surtout besoin des notions de base : les bases de données, les applications. Il n’y a pas besoin de savoir coder."

La base théorique nécessaire

Et oui, comme pour tous les métiers : les connaissances pures et dures sont essentielles. 

Les frameworks de priorisation

  • RICE : Reach, Impact, Confidence, Effort
  • ICE: Impact, Confidence, Ease
  • MoSCoW : Must have, Should have, Could have, Won’t have

Le modèle AARRR: Acquisition, Activation, Rétention, Recommandation et Revenu.

Story maps

OKRs
(-> Lion a construit un template pour mettre en place les OKR dans votre équipe)

Business Model Canvas : segments, proposition de valeur ect..

Five Whys : pour trouver la root cause

Les compétences clefs à avoir et à mettre en valeur sur son CV (et lors des entretiens)

Comme vous vous en doutez : c'est un parfait mélange entre hard et soft skills.

Hard skills de Product Manager (on parle ici de compétences dites "techniques")

👉 Sensibilité UX :  le PM s’adresse essentiellement aux problématiques utilisateur, ce qui va avec une bonne empathie.
👉 Esprit analytique : le PM va analyser la data, surtout s’il n’y a pas de data analyst. Au fur et à mesure des itérations on analyse si ce qui est développé en production est utilisé ou non, si les retours sont bons ou non, est-ce qu’on va investir plus de temps sur cette feature ou pas. Le PM possède une bonne capacité d'analyse des graphes et des stats.
👉 Culture Agile - démarche itérative : passer de l’idée au produit, en passant par la discovery, les discussions avec les développeurs, etc.  - cycle de vie d’une feature

Soft skills de PM (on parle ici de compétences dites "humaines")

👉 Adaptabilité : on évolue dans un monde qui change rapidement : technologie, besoins, marché. Un bon PM est un PM qui a une bonne capacité d’adaptation à différents contextes.
👉 Autonomie
👉 Empathie, en interne et en externe, pour comprendre les collaborateurs et les utilisateurs 
👉 Communication, esprit d’équipe : Le PM n’est pas forcément un décideur, c’est un chef d’orchestre. Au niveau de la gestion des priorités, il essaie d’aborder les choses de façon collaborative, il implique d’autres personnes, d’autres métiers, ne travaille pas seul sur un Excel et présente ensuite les choses au reste de l’équipe. Le PM ne crée pas de problèmes au sein d’une équipe et n’a pas de personnalité dominante, car il manage surtout le produit et non des personnes. Si on n’a pas son équipe avec soi, si le PM s’entend mal avec le tech lead la squad ne pourra pas avancer.

Décrocher un job de Product Manager, étape 2 : cartonner en entretien

Conseil 1 : Avoir de l’empathie pour le recruteur, se mettre à sa place pour comprendre ses besoins et ses attentes

  • Sincérité => pour pouvoir vous faire confiance - attention aux red flags en termes de personnalités/comportement
  • Compétence => pour s’assurer de votre autonomie
  • (recrutement ⇒ risque) Intérêt à éviter l’échec : recruter la mauvaise personne coûte plusieurs dizaines de milliers d’euro à l’entreprise
  • Il rencontre d’autres candidats, alors votre cv doit sortir du lot, pas trop long, et mettre en valeur vos atouts

Conseil 2 : Préparer son entretien : candidature qualitative

  • Bien lire la fiche de poste pour personnaliser son CV, sa lettre de motivation, montrer en quoi on apporte une valeur ajoutée à l’entreprise. Il est important de prendre le temps de préparer sa première candidature sans envoyer des dizaines de CV identiques. 
  • Se renseigner sur l’entreprise: sa vision/sa mission
  • Éventuellement tester le produit: se créer un compte, si le site le permet
  • Mettre en valeur des recommandations


Pour compenser son manque d’expérience, il faut montrer que l’on aime le produit et lier son expérience au poste de PM : 

- On peut mettre en avant des projets personnels : donner un coup de main sur la partie delivery à des amis qui créent leur startup, demander au PM de l’entreprise de l’aider. 
- Des formations où l’on a pu traiter des cas pratiques, type Maestro, Lion. Cela permet de montrer que l’on a mis les mains dans le cambouis.
- Mais l’expérience en delivery n’est pas le critère n°1 du recruteur à la recherche d’un PM junior.

Conseil 3 : Préparer les questions classiques ⇒ cette partie théorique permet de rassurer le recruteur pendant l’entretien.

Par exemple :

  • PM Vs PO 
  • Quelle est la journée type du PM ?
  • Projet Vs Produit
  • Qu’est-ce que la culture produit pour toi ?

C’est entre autres le mindset de l’amélioration continue : ne pas considérer son point de vue comme une vérité indépassable. Le PM essaie d’apporter de la valeur aux utilisateurs, et la valeur est confirmée après le passage en production. En phase de préparation, on ne se fonde que sur des hypothèses, possiblement remises en question par le passage en production. Un produit, à l'opposé du projet, est quelque chose qui ne s’arrête jamais, on est dans une loop, on analyse, on met des insights, on les met le produit sur le marché. Un PM qui a une bonne culture produit assimile cette notion d’amélioration continue,  récupère des interview utilisateurs afin de de bénéficier du passé pour construire le futur. Cela permet de s’assurer que le produit répond aux attentes des utilisateurs. Le PM essaie de réduire le gap entre ce que le produit apporte aux utilisateurs, et les attentes des utilisateurs.

Parfois les demandes des utilisateurs ne sont pas rentables pour l’entreprise. Le PM s’assure de l’équilibre entre les objectifs de rentabilité de l’entreprise et les attentes des utilisateurs.

De votre côté:

  • Posez des questions pour lever les zones d’ombre et montrer votre intérêt/ motivation
  • Cherchez des red flags aussi de votre côté

Ayez bien en tête : un recruteur qui convoque en entretien en sachant que vous n’avez pas d’expérience en PO/PM ne va pas aller trop loin sur la partie terrain. Il va surtout s'assurer que vous ayez les bons soft skills et qu’il n’y a pas de red flag. La partie delivery arrivera avec les premières semaines en poste. 

Conseil 4 : Avoir conscience des salaires (négociations et possibles red flags)

Les normes du marché sont visibles sur internet. On négocie en fonction de ses atouts, et il est bien de garder en tête que lorsqu' on arrive à la dernière étape on est pas seul, le recruteur est en négociation avec un autre candidat.

On peut accepter le premier salaire et demander une augmentation après 6-9 mois.

Le salaire d’un PO/PM débutant se situe entre 40-45 k, avec 2-3 ans d’expérience on peut demander 45-48. Cela évolue en fonction de votre expérience, cela dépend de l’emplacement physique (Paris ou région), de l’entreprise (d’une entreprise à l’autre on a des grilles de salaire différente).

Décrocher un job de Product Manager, étape 3 : une fois en poste, que se passe t'il ? 

Dhia nous a partagé 7 grandes lignes de conduite.

1) Identifier les différents types de contexte :

  • Premier PM ou pas
  • Nouveau produit ou un produit existant
  • Tech-led companies, sales-led , pdct-led
  • Création (nouvelle squad) ou remplacement

2) Le sprint suivant est-il prêt ou pas ?

3) Réussir son onboarding :

  • Passation avec le PM précédant en cas de remplacement, ce qui n’est pas toujours possible)
  • Identifier les personnes clef avec lesquelles on va travailler, faire des points 1:1 avec elles, et comprendre les sujets clef où il faut avancer.
  • Poser des questions
  • Lire la documentation

4) Comprendre son environnement : l’entreprise, ses concurrents (inscri + FAQ), ses utilisateurs , la réglementation ..

5) Assimiler l’existant : backlog, priorités, roadmap, dashboards, KPIs, les items dans le sprint en cours

6) S’adapter au process en place, aux rituels : si des priorités sont déjà fixées, c’est pour une raison liée aux objectifs commerciaux de l'entreprise.

7) Chercher des quick wins en fonction de son périmètre. Tout se rapporte au rapport coût/valeur. On peut identifier les éléments dont la valeur est la plus grande et le coût le plus faible, pour ensuite les pousser.

8) Éviter les gros risques (build the wrong thing): tester par le design et non pas par le code (ça coûte moins cher à l’entreprise en termes de nombre d’itérations.

Pour aller plus loin

Formations

  • Formation Product de Lion : forme-toi au Product avec des expert·e·s issu·e·s des meilleures startups et scaleups et en pratiquant des actions directement sur ton projet pour avoir toutes les compétences nécessaires afin de maximiser la valeur d’un produit et d'insuffler une culture produit dans ton entreprise.

Tous nos articles

Bonne lecture ;)

Expert growth marketer et growth hacking et data marketing
Marketing

Comment utiliser la data dans sa stratégie Growth pour comprendre son audience ?

Plongez dans l'univers des données avec notre article résumé du webinar sur l'utilisation efficace des data dans le marketing. Découvrez les conseils pour bien traiter les données, explorez l'interaction entre la data et le marketing, et creuser l'univers de l'intelligence artificielle dans l'analyse data. Cet article offre un aperçu approfondi des défis et des opportunités pour les professionnels du marketing à l'ère de la data, vous permettant de rester à la pointe de cette révolution numérique. 🌟
Portrait d'Aurélien Rigard, intervenant sur le sujet "Attirer les meilleurs talents : 10 conseils pour rédiger une offre d'emploi"

Attirer les meilleurs talents : 10 conseils pour rédiger une offre d'emploi

Le recrutement est une mission cruciale pour les Managers, mais en réalité, le challenge est loin d’être évident. Trouver le candidat compétent et aligné avec la culture de l'entreprise constitue un véritable défi, surtout dans un contexte où les candidats sont de plus en plus exigeants et sélectifs dans leurs choix d'entreprise. Dans cet article, on vous livre les 10 conseils pour rédiger une offre d'emploi qui attire les meilleurs candidats.
Visuel du webinar organisé par l'école Join Lion, sur le thème "Pourquoi l'état d'esprit product est INDISPENSABLE pour cartonner ?" avec Florian Le Merrer, co-fondateur et Chief Product Officer de Popwork
Produit

Pourquoi l'état d'esprit product est INDISPENSABLE pour cartonner ?

75% des produits digitaux échouent au bout de deux ans, soit plus de deux produits sur trois. Vaut mieux bien se préparer n'est-ce pas ? Créer son produit numérique sans avoir l'état d'esprit Produit, c'est comme naviguer en eaux troubles sans boussole 🧭, on se perd vite, très vite... Florian Le Merrer, Co-fondateur et Chief Product Officer de Popwork nous a partagé ses conseils. Après une expérience de 2 ans en tant que Head of Product Development chez Euronext, il a lancé Popwork, une application pour les managers et leurs équipes, qui est aujourd'hui utilisée par des entreprises comme Leroy Merlin, L'Express, Welcome to the Jungle, PrestaShop, Avizio et pleins d'autre !

Nos ressources pour votre carrière !

Des vidéos, des articles et même des podcasts pour continuer à apprendre... en permanence !